Chroniques des 40 Jours pour la Vie, automne 2020 ― Jour 24

Rapport de Brian Jenkins, vice-président de Campagne Québec-Vie et organisateur des 40 Jours pour la Vie à Montréal ― Photo (rognée) : Piqsels

Jour 24 : Véronique

Résumé :

Journée difficile. Le corps fatigué, le bas du dos douloureux, et le temps, malgré l’absence de pluie, était désagréable, il y avait des rafales de vent incommodantes ainsi qu’un soleil voilé qui ne finit tout à fait à percer les nuages et à réchauffer l’endroit que vers la fin de la matinée, je me suis tourné vers la prière du chemin de croix de Notre Seigneur, selon les méditations de Sr Joséfa. Ce faisant, j’ai rencontré Véronique.

6ème Station — Véronique essuie le visage de Jésus

Voyez avec quelle charité cette femme vient essuyer mon Visage et comment son amour sait vaincre tout respect humain.

... Ne permettes pas que la crainte de perdre l’estime des hommes vous empêche aujourd’hui d’essuyer, par des actes généreux, les Blessures de mon Visage. Regardez le sang qui l’inonde.

Six ou sept membres de la sous-culture qui traînent autour du parc Émilie-Gamelin s’étaient réunis alors que je me promenais durant la méditation. À mon approche, une des dames se tourna vers moi et me sourit, me remontant perceptiblement le moral. Cela prend-il beaucoup de s’entraider ?

Jeudi 15 octobre 2020

Croix : présente, image (sur la croix) de la naissance de notre Seigneur.

Temps et températures : l’atmosphère fraîche du début de la journée fit place à un soleil éclatant jusqu’au soir.

Participants : 4*

Heures : 7 h 5 à 19 h, moins trente-cinq minutes pour assister à la messe du soir.

Visiteurs : 7*

Prières : Saintes Plaies, chapelet de Saint-Michel, chapelet des Sept Douleurs, chapelet de l’Enfant Jésus, chapelet (avec la Légion de Marie), chapelet, chapelet de la divine miséricorde, chapelet, chemin de croix (3x).

Cliniques :

  • ouvertes - beaucoup ont été vues entrer, deux traversèrent le lieu où je tiens la Vigile ; une femme d’environ 22 ans et l’autre musulmane
  • un couple vu de loin.

Grâces collatérales : retour du vieil homme cynique. Nous avons bavardé sur le thème de la nature humaine, qu’il considère comme totalement décadente et irrémédiable, sans place pour le Christ, sans aucune place pour l’espoir, malgré mes suggestions contraires.


*Noms modifiés ou retirés pour assurer la vie privée des gens mentionnés dans cet article, ou autres raisons. — A. H.


1 réaction

Svp vérifier votre courriel pour un lien pour activer votre compte.
  • Augustin Morin
    published this page in Blogue 40 jours 2020-10-16 18:26:32 -0400