Chroniques des 40 Jours pour la Vie, automne 2020 ― Jour 28 : Approbation encourageante

Rapport de Brian Jenkins, vice-président de Campagne Québec-Vie et organisateur des 40 Jours pour la Vie à Montréal ― Photo : pressfoto/Freepik

Nota bene : le rapport actuel indique le même jour que celui qui était mis, par erreur, dans le précédent. — A. H.

Beaucoup d’approbations encourageantes aujourd’hui !

Dès que la pluie s’arrêta en fin de matinée, les manifestations de sympathie ont commencé. J’en mentionne trois ci-dessous.

La première vint de Sandro*, âgé 32 ans. Originaire d’Argentine, il se renseignait sur la Vigile et le travail pro-vie qui se déroule ici et me parla de choses semblables se passant dans son pays natal ; il remit un don monétaire avant de partir. En milieu d’après-midi, un homme âgé lut la pancarte pendant devant ma poitrine et leva son pouce. Il fit ensuite le tour pour lire ce qui était accroché dans mon dos, revenant cette fois-ci avec les deux pouces en l’air et me félicitant pour ce que je faisais. Enfin, à la fin de la journée, Sigfried* (55 ans) arriva en bicyclette jusqu’à l’endroit où Sigmund* et moi nous trouvions pour exprimer son soutien. Il nous avait vus au cours de ses divers passages et exprima son accord avec la cause pro-vie, nous félicitant, Sigmund* et moi, pour notre travail.

Jour 28

Mardi 20 octobre 2020

Croix : présente ; image [sur la croix] : Sermon sur la montagne

La météo : pluie au début et à la fin de la journée.

Participants : 6*

Heures : 7 h à 19 h

Visiteurs : 6*

Prières : Saintes Plaies, chapelet de Saint-Michel, chapelet des Sept Douleurs, chapelet de l’Enfant Jésus, chapelet (Légion de Marie), chapelet de la Divine Miséricorde (avec Sigismond*), chapelet (avec Scilla*), chapelet (avec l’Abbé St-Jean*), chemin de croix.

Cliniques : ouvertes - affairées, mais pas autant que la veille.

Grâces collatérales :

  • Sandro* — jeune argentin, solidaire, un de ses amis est graphiste qui a conçu des logos pro-vie
  • Un homme d’environ 75 qui fit un signe d’approbation du pouce après avoir lu la pancarte devant moi, puis un double avec les pouces après avoir lu la pancarte dans mon dos.
  • Sigfried* — cycliste, il s’arrêta et exprima sa sympathie, m’ayant vu plusieurs fois.

Trublions : un homme d’à peu près 22 ans fit un doigt passionné.

Sous-culture : Très active — mots durs entre les différents mendiants, attirant les regards des passants.


*Noms modifiés ou retirés pour assurer la vie privée des gens mentionnés dans cet article, ou autres raisons. — A. H.


1 réaction

Svp vérifier votre courriel pour un lien pour activer votre compte.
  • Augustin Morin
    published this page in Blogue 40 jours 2020-10-21 14:33:04 -0400