Des nouvelles de la vigile : 3e semaine

A Montréal comme ailleurs, ce n'est pas un secret qu'un combat spirituel se joue à l'extérieur des cliniques d'avortement. Parfois c'est évident, mais en d'autres occasions ça peut être plus subtil.

Souvent cela se présente sous la forme d'un cri rapide venant d'un passant. « Va gagner ta vie!» «Trouve-toi du travail!» et «Fais quelque chose d'utile!» sont souvent entendu.

Les volontaires ont ainsi l'opportunité de pratiquer le commandement du Christ de bénir ceux qui vous persécutent.

Évidemment vous faites quelque chose d'utile.

Alors ne vous en faites pas ! Souriez, effacez cela de votre mémoire... et continuez à prier !

Voici un exemple :

Manchester, New Hampshire

Il faisait -20° C et il ventait pendant que deux volontaires priaient devant Planned Parenthood. L'atmosphère paisible fut brisée lorsqu'une dame en voiture ralentit, baissa sa fenêtre et leur cria : « N'avez-vous rien de mieux à faire?»

«Nous n'avons pas eu à réfléchir deux fois avant de répondre» a dit Stephen.

«Durant les deux premières semaines de la campagne, deux mères et leurs bébés ont déjà été sauvés, et nous n'avons aucune idée combien de cœurs ont été changés par notre prière et notre témoignage quotidien» a-t-il dit. «Nous n'avons rien de mieux à faire.»

DROITS DES CITOYENS

En tant que citoyens , nous devons connaître et exercer nos droits afin d'aider à sauver des vies de l'avortement.

La firme d'avocats Société Thomas More a protégé les droits des volontaires des 40 jours pour la vie depuis les débuts des campagnes. Et ils viennent de remporter une autre victoire au nom d'une vigile locale de Floride. Voici les détails :

Hollywood, Floride

Au début de la campagne, un officier de police a dit aux gens qui priaient à la vigile des 40 jours pour la vie qu'ils n'avaient pas la permission de se tenir sur le trottoir à l'extérieur du centre d'avortement.

Il a carrément dit que l'entreprise d'avortement pouvait décider qui pouvait ou ne pouvait pas occuper le trottoir... et que le gérant du centre ne les voulait pas là.

Alors les volontaires ont contacté l'équipe de la Société Thomas More.

«Interdire aux pro-vie de se tenir sur la propriété publique contrevient à un clair précédent de 75 ans de la Cour Suprême qui donne de larges protections à ceux qui exercent leur liberté d'expression dans les lieux publics» a dit Corrina Koncsal, associée conseil à la Société Thomas More.

Les avocats ont donc écrit à la ville pour contester la directive de l'officier de police.

La réponse ne s'est pas fait attendre. L'avocat du département de police a écrit que les volontaires étaient en effet dans leurs droits et que les participants à la vigile ont le droit de rester sur le trottoir public.»

Merci à la Société Thomas More d'avoir résolu ce problème rapidement et merci à l'équipe des 40 jours pour la vie de Hollywood pour avoir défendu leurs droits à la liberté d'expression.

MÉTÉO

Du Nord au Sud, en Amérique comme en Europe, plusieurs vigiles connaissent des températures vraiment exécrables : pluie abondante, neige, verglas, vents, froids records, etc. Mais le sacrifice d'être là-bas à prier dans une température inclémente est vraiment ce qui remue les cœurs et incite les gens à penser.

Comme le disait un pasteur de Mexico, «vous travaillez comme missionnaires de l'Évangile de la Vie».

En conclusion, les mères, les bébés et les travailleurs de l'avortement ont tous besoin de votre prière. Pouvez-vous s'il-vous-plaît donner un peu de votre temps et venir prier paisiblement en face d'une clinique d'avortement?

Au jour 23, on rapporte 223 bébés sauvés.

 

Réagir Partagez

Des nouvelles de la vigile : 2e semaine

Cette semaine, Brian Jenkins, l'organisateur de la vigile des 40 jours pour la vie à Montréal, nous rapporte quelques échanges qui se sont produits à la vigile de Montréal.

1.«Un homme âgé qui passait devant moi m'a crié: ''l'avortement est un sujet qui concerne les femmes.'' Si j'avais eu la chance de lui répondre, je lui aurais dit que cela concerne AUSSI les hommes. Je connais personnellement quelques hommes qui sont blessés par leur expérience de l'avortement à cause de leur paternité perdue et parce qu'ils n'ont pas été consultés avant l'avortement. Également, les hommes ne sont pas insensibles à la souffrance des femmes qui ont vécu l'expérience de l'avortement.»

2.«Une jeune femme du nom d'Aurélie, a également engagé la conversation avec Roseline, Peter et moi en disant qu'elle était contre ce que nous faisions et que nos efforts seraient plus profitables s'ils étaient dirigés vers d'autres maux de la société comme les enfants battus ou les sans-abris. Roseline lui a répliqué qu'il y a une panoplie de problèmes dans la société et que plusieurs sont pris en charge par des organismes, par exemple l'organisme Dans la Rue, le centre Ste-Justine pour les enfants maltraités, etc. Nous, ajouta-t-elle, avons choisi de nous occuper des souffrances engendrées par l'avortement.»

3.«On nous reproche aussi le fait que notre présence et la bannière dérangent beaucoup de femmes qui ont eu un avortement.»

Mais comme le disent les responsables internationaux des 40 Jours pour la vie :

«40 jours pour la vie est une campagne d'amour et de miséricorde. En fait, 25 % des campagnes sont dirigées par des femmes qui ont eu un avortement dans leur vie.

Bien qu'il soit urgent de sauver la vie de l'enfant, on ne peut pas oublier que l'avortement a des effets négatifs pendant toute la vie sur les mères, les pères et les familles élargies.

Vous pourriez être la personne conduisant quelqu'un à la première étape de guérison par votre écoute, votre support et votre encouragement.»

C'est pourquoi nous continuons fermement notre vigile et nous vous invitons à venir nous rejoindre selon vos disponibilités. Pour plus de détails visitez http://www.40joursmontreal.org/participer

 

P.S. Le centre international des 40 jours pour la vie nous rapporte que 121 bébés ont été sauvés depuis le début de cette vigile dans les 273 villes impliquées.

Réagir Partagez

Des nouvelles de la vigile : 1ère semaine

Nous en sommes au jour 8 de cette vigile qui débute vraiment de manière glaciale à Montréal (des températures de -17°C à-23°C avec un facteur éolien qui nous fait ressentir -31°C). L'hiver qui avait été relativement doux jusqu'à la semaine dernière, semble se déchaîner. Mais cela n'a pas découragé 25 vaillants participants de venir prier au parc Lahaie. Nous avons aussi remis des dépliants à des centaines de personnes dans différentes paroisses de la ville.

Pendant ce carême, des vigiles se tiennent dans 8 villes canadiennes : Montréal (QC), Guelph, Oakville et Windsor (ON), Calgary et Edmonton (AB), Vancouver et Victoria (BC). Certaines de ces vigiles ont une page Facebook qui relate les événements de la semaine. Ainsi nous apprenons qu'à Edmonton, un bébé a été sauvé dès la première heure de la vigile. Une jeune femme s'est présentée avant l'ouverture de la clinique d'avortement et les participants de la vigile ont pu échanger avec elle. Après 40 minutes à l'intérieur de la clinique, elle est sortie en disant qu'elle avait changé d'idée. Elle va garder son bébé. «Nous avons prié de tout notre cœur» a dit Melody, une des participantes. «Ce n'est pas nous qui changeons les cœurs... C'est Dieu. Merci, Dieu tout-puissant, de nous avoir entendus ce matin !»

34 autres bébés ont aussi été sauvés dans les 272 autres villes où se tient une vigile. Et ce ne sont que ceux dont nous avons eu la confirmation.

Vous êtes toujours les bienvenus si vous voulez vous joindre à nous pour le temps qu'il vous plaira. La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux (Matthieu 9.37). 

Réagir Partagez

Allez-vous prier avec nous pour la fin de l'avortement ?

nat-kar-sis-v4.JPG

À chaque automne et à chaque printemps nous organisons à Montréal la vigile des 40 jours pour la Vie, une vigile de prière d'une durée de 40 jours pour la fin de l'avortement. Pendant 40 jours consécutifs -- tous les jours de 7h00 à 19h00 -- nous prions, à la vue du public, pour que cessent les avortements dans notre ville, notre province et dans le monde entier. Nous offrons aussi, en affichant le numéro pour notre ligne d'aide aux femmes enceintes (1-855-871-4442), une aide à celles qui voudraient garder leur enfant mais qui n'en ont pas les moyens.

Lire plus
Réagir Partagez

Bienvenue au site des 40 jours pour la vie à Montréal

Revenez ici pour toutes les dernières nouvelles sur notre prochaine vigile des 40 jours pour la Vie, qui se tiendra au Parc Lahaie (en face du 30 Saint-Joseph est à Montréal) du 10 février au 20 mars, 2016. À bientôt !

Réagir Partagez